Jazz à Vienne fait son cinéma

Documentaire, ciné-concert et show-case... Pour sa 8ème édition, l’association CinéClap Vienne, en partenariat avec le Cinéma Les Amphis, se met au diapason de Jazz à Vienne avant et pendant le festival.

DIMANCHE 23 AVRIL, 10H15

DJANGO

Film réalisé par Etienne Comar.

En 1943 pendant l’occupation allemande, le tsigane Django Reinhardt, véritable “guitare héros”, est au sommet de son art. Chaque soir il fait vibrer le tout Paris aux Folies Bergères avec sa musique swing alors qu’en Europe, ses frères sont pourchassés et massacrés. Lorsque la propagande allemande veut l’envoyer à Berlin pour une série de concerts, il sent le danger et décide de s’évader en Suisse aidé par une de ses admiratrices, Louise de Klerk. Pour passer, il se rend à Thonon-les-Bains, sur les bords du lac Léman, avec sa femme enceinte, Naguine et sa mère Negros. Mais l’évasion est plus compliquée que prévu, Django et ses proches se retrouvent plongés dans la guerre. Pendant cette période dramatique, il n’en demeure pas moins un musicien exceptionnel qui résiste avec sa musique, son humour, et qui cherche à approcher la perfection musicale...

MARDI 20 JUIN, 20H

THE MUSIC OF STRANGERS

Documentaire réalisé par Morgan Neville.
Avec humour, tendresse et émotion, The Music of Strangers nous raconte l’histoire de personnes exceptionnelles de talent, d’humilité et de générosité, des musiciens prodigieux venus du monde entier et rassemblés à l’initiative de Yo-Yo Ma. Des plus grandes salles de concert européennes aux camps de réfugiés de Jordanie, des rives du Bosphore aux montagnes chinoises, ces virtuoses unissent leur art et leurs cultures et font la démonstration qu’avec des idées simples et des convictions fortes, on peut changer le monde.

SAMEDI 8 JUILLET, 16H30

MON PRINCE EST PARTI

Documentaire musical de Thierry Guedj.
À l’occasion du premier anniversaire de la disparition de Prince, ce documentaire donne la parole à des fans, des musiciens, des producteurs qui connaissaient de près ou de loin Prince. L’objectif est de laissé la part belle à la profonde générosité et à la soif de partage qui caractérisaient Prince sur scène. Matthieu Chedid, Larry Graham, Sandra Nkaka, Antoine de Caunes et bien d’autres encore transmettent par le moyen qui leur semble le plus fort et le plus personnel leur amour de la musique de Prince, dans un lieu symbolisant son parcours à Paris. L’Histoire d’amour entre Prince et la Ville Lumière aura duré plus de trente ans, et aucune ville européenne n’aura occupé autant de place dans son cœur…
Présentation par Fred Goaty, directeur de la rédaction de Jazz Magazine, Thierry Guedj, Olivier Gal et Jean-Pierre Brun