Annonces 38ème édition

Annonces 38ème édition

CONCERT DESSINÉ DE CRÉATION

Parallèlement à la réalisation des visuels Jazz à Vienne, les deux festivals vont proposer chaque année un concert dessiné de création mêlant musique et bande dessinée. Il s’agit de faire se rencontrer, en live, un dessinateur et un musicien, pour composer une oeuvre hybride. Pour la prochaine édition du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême du 26 au 29 janvier 2018 et du festival Jazz à Vienne du 28 juin au 13 juillet 2018, le concert dessiné réunira Rokia Traoré et le dessinateur Rubén Pellejero.
 
ROKIA TRAORÉ
Rokia Traoré, née à Kati, dans la banlieue de Bamako, au Mali, est une chanteuse, auteure, compositrice, interprète et guitariste malienne. Sa discographie se compose de six albums, sortis entre 1998 et 2016. Son style original lui vaut en 2009 une Victoire de la Musique dans la catégorie Musiques du monde. Très engagée dans son pays, l'auteure de Né So (Chez soi, en bambara) s'est directement inspirée de l’expérience et du conflit qui secoue le Mali depuis 2012. Rokia Traoré est également la fondatrice et présidente de la Fondation Passerelle à Bamako qui aide la jeune création musicale et artistique au Mali, où elle réside.
 

RUBÉN PELLEJERO
Né près de Barcelone en 1952, Rubén Pellejero travaille comme dessinateur dès 1970, avant de se tourner vers la bande dessinée en 1982. Son trait, élégant et réaliste, semble inspiré à la fois par la bande dessinée italienne et par le travail en noir et
blanc de Jean Giraud… Avec le scénariste Jorge Zentner, il réalise Les Mémoires de Mr Griffaton et FM, deux albums publiés en français chez Magic Strip. En 1996, Pellejero publie Le Silence de Malka, qui obtient l’Alph’Art du meilleur album étranger à Angoulême l’année suivante. Il publie également L’Impertinence d’un été (avec Denis Lapière) et Loup de pluie (avec Jean Dufaux), avant de reprendre récemment Corto Maltese aux côtés de Juan Diaz Canales.

Le concert dessiné de Rokia Traoré et Rubén Pellejero aura lieu le vendredi 26 janvier 2018 à 21h dans le cadre du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, Théâtre d’Angoulême, 30€, réservations sur theatre-angouleme.org et le jeudi 5 juillet 2018 dans le cadre du Festival Jazz à Vienne, Théâtre de Vienne, ouverture de la billetterie début février 2018 sur jazzavienne.com

 
 

ROKIA TRAORÉ

Né So

 
 
 
 
Suite à son concert dessiné avec Rubén Pellejero, Rokia Traoré nous fait l’honneur
de sa présence au Théâtre Antique pour son projet Né So (Chez soi, en bambara).
Très engagée dans son pays, l'auteure de Né So s'est directement inspiré de l’expérience et du conflit qui secoue le Mali depuis 2012 où elle s’est retrouvée comme ses compatriotes aux premières loges d’un chaos qui, bientôt, allait se muer en conflit armé. « Cette situation de pays en guerre m’a bouleversée, et m’a fait perdre une naïveté que je ne me soupçonnais pas. Je me suis rendue compte que j’étais encore très candide. » Rokia Traoré a aussi dû affronter les tourments d’un événement de vie qui, dans ses prolongements, aura remis en cause son statut et sa légitimité mêmes de musicienne. « Pour simplifier un peu, être une femme artiste, de surcroît Africaine vivant en Afrique, rend peu crédible en tant que mère », résume-t-elle. Ecrit et composé en solitaire, puis répété à Bamako, enregistré à Bruxelles et Bristol avec des musiciens auditionnés dans tout l’Ouest africain (« Je n’ai pas voulu d’un groupe uniquement constitué de Maliens, car j’ai besoin de différences et de brassages culturels autour de moi »), l’album représente pour son auteure autant un retour aux bases qu’un nouveau pas enavant.
 
 

 

 

MORCHEEBA

 
 
 
 
 
 
 
Après s’être orientés vers un nouveau projet musical intitulé Skye I Ross, Skye Edwards et Ross Godfrey, les membres fondateurs du groupe, annoncent le grand retour de Morcheeba. Un mélange astucieusement downtempo, trip hop, rhythm and blues et pop. Printemps 2014, Skye et Ross sont au festival de musique australien Gold Coast, ils viennent de finir leur set et se tiennent sur le côté de la scène principale, où la tête d’affiche est en train de délivrer un set brut et audacieux ; là ils se disent tous deux qu’ils aimeraient « faire un disque qui aurait cette sorte d’intensité », se souvient Ross. Le résultat est un album éponyme sorti en septembre 2016 qui évoque l’esprit enchanteur et si caractéristique de Morcheeba et de son album à succès Big Calm. On y retrouve quelque chose de nouveau, probablement la maturité qui émane d’une carrière de plus de vingt ans. En concert cet été, et pour le plus grand bonheur des fans, le groupe interprètera quelques nouveaux morceaux extraits de l’album Skye|Ross et jouera également ses tubes : Rome Wasn’t Built in a Day, Blood Like Lemonade, The Sea, Blindfold, en passant par Let Me See, ou encore Otherwise.
 
Line-up : Skye Edwards (voc), Ross Godfrey (g), Steve Gordon (b), Jaega Mckenna-Gordon (dms), Ben Cowen (k)
 

 

 

GREGORY PORTER

NAT KING COLE AND ME, AVEC L’ORCHESTRE NATIONAL DE LYON DIRIGÉ PAR VINCÉ MENDOZA

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nat King Cole est un véritable fil rouge dans la vie et la carrière musicale de Gregory Porter. Aussi n’est-il guère étonnant de voir l’artiste rendre avec son dernier album Nat King Cole & Me, sorti en octobre dernier, un vibrant hommage à cette légende du jazz, entrée dans sa vie alors qu’il n’était encore qu’un enfant. Avec l’aide de Vince Mendoza, chef d’orchestre et arrangeur six fois récompensé aux Grammy Awards, et d’un groupe composé du pianiste Christian Sands, du bassiste Reuben Rogers et du batteur Ulysses Owens, Gregory Porter revisite sur ce nouvel album certaines des plus célèbres chansons de Nat King Cole telles que Smile, L-O-V-E , Nature Boy et The Christmas Song. Interprétés par le London Studio Orchestra, les arrangements
de Vince Mendoza mettent on ne peut mieux en valeur la voix ensorcelante de Gregory Porter. « J’ai sélectionné les chansons de cet album comme je le fais
habituellement : en commençant par écouter mon coeur, explique Gregory Porter.  J’ai choisi les morceaux qui n’ont jamais cessé d’être importants pour moi au cours de ma vie. Enregistrer ses chansons a été une expérience très intime
. » Son concert à Vienne se fera accompagné par l’Orchestre national de Lyon avec lequel Jazz à Vienne collabore régulièrement.