Tous les Projets

Tous les Projets

Création Jeune Public

 

Depuis maintenant 12 ans, Jazz à Vienne ouvre le festival avec un spectacle à destination des enfants du pays viennois. Ce sont 6 000 enfants des classes primaires qui envahissent chaque année les gradins du Théâtre Antique pour un moment riche en émotions et en musique. Cette année, le festival confie ce spectacle jeune public à Richard Bona.

L’idée est de sensibiliser le jeune public à la musique jazz, tout en offrant la possibilité aux artistes de créer un spectacle interactif et ludique. Le but étant de transmettre un savoir et un parcours musical tout en valorisant un patrimoine culturel dans une ambiance chaleureuse. Enseigner, partager, transmettre, mais aussi comprendre, ressentir, se sensibiliser, voilà les objectifs de ce projet original et ambitieux dédié aux enfants.

Vers 1980, c’est le tenancier français d’un club de Douala qui fait découvrir le jazz à Richard Bona. « C’est comme ça que je suis tombé sur le premier album de Jaco Pastorius. Avant Jaco, je n’avais jamais songé à jouer de la basse ! » À 22 ans, le musicien s’installe à Paris où il ne tarde pas à se tailler une belle réputation aux côtés de Didier Lockwood, Marc Fosset ou André Ceccarelli, derrière Manu Dibango, Salif Keita ou Joe Zawinul. Le multi-instrumentiste possède en effet la virtuosité d’un Pastorius à la basse, la fluidité vocale du regretté Al Jarreau et le sens mélodique d’un João Gilberto… Le tout passé au filtre naturel de sa culture africaine. C’est donc un artiste complet, un mélodiste d’une élégance rare qui enregistre dès la fin des années 90 aux Etats-Unis (Bona vit à New York) le premier de ses 7 albums actuels (Scenes From My Life, 1999). C’est son deuxième opus Reverence qui le révèle comme un chanteur exceptionnel. Son dernier album en date s’intitule Heritage (2016). Formidable conteur à la voix de miel, Richard Bona danse avec grâce au carrefour du jazz, des chants traditionnels bantous, de la bossa brésilienne, de la pop occidentale, du raga indien et du funk. Il donne une dimension universelle à la musique africaine contemporaine.

Spectacle créé par Jazz à Vienne • Co-production : Ville de Vienne, avec le soutien du Club Jazz Entreprises et de l’Inspection Académique.

 

RéZZo FOCAL Jazz à Vienne

 

Pour la 13ème édition du tremplin, Jazz à Vienne poursuit l’ouverture de sa programmation à la scène émergente du jazz français avec pour objectif de soutenir et de mettre en avant la nouvelle génération.

Le RéZZo FOCAL Jazz à Vienne est né de la volonté de Jazz à Vienne de porter sur le devant de la scène les nouveaux talents du jazz. Ce tremplin national est une véritable opportunité pour les groupes sélectionnés de jouer dans des conditions scéniques professionnelles et devant un public averti et nombreux. Ce tremplin permet au lauréat d’enregistrer un album sur un label de renom (Naim Records), de bénéficier d’un soutien à la diffusion et d’un accompagnement artistique et promotionnel pendant un an. Acteurs nationaux du jazz, nos partenaires (clubs, festivals, associations…) participent à dénicher la nouvelle scène jazz en région. FOCAL, fabricant de haut-parleurs et enceintes acoustiques haut de gamme, offre au groupe lauréat l’enregistrement en studio. Max Pinto 4tet, Jérémy Ternoy trio, Paradox, Oxyd, Céline Bonacina trio, Sidony Box, Trio Enchant(i)er, Impérial Quartet, Water Babies, Uptake, nOx.3 et Amaury Faye trio sont les lauréats depuis 2004.

Les groupes finalistes

Jeudi 29 juin :
• 16h : Six-Ring Circus
• 17h30 : Endless
• 19h : Agata

Vendredi 30 juin :
• 16h : Joran Cariou Trio
• 17h30 : Tie-Break
• 19h : Gauthier Toux Trio

Samedi 1er Juillet :
• 16h : Hard Swing Mango
• 17h30 : Julien Marga Quartet
• 19h : Daïda

Les prix

Jazz à Vienne et les partenaires du projet souhaitent accompagner le groupe lauréat vers la professionnalisation. La dotation du vainqueur du tremplin comprend :
• un accompagnement artistique pendant un an dès sa nomination
• l’enregistrement d’un album (enregistrement, mix et mastering)
• la signature de l'album sur le label Naim Records
• un concert de sortie d’album à Paris
• une programmation dans plusieurs salles et festivals* (festival Mantes Lalala, Nancy Jazz Pulsations, Le festival Tropisme, A Vaulx Jazz, Chorus Jazz Club, Cosmo Jazz Festival...) et au Théâtre Antique lors de l’édition 2018 du festival Jazz à Vienne
• la labellisation du groupe “Lauréat RéZZo FOCAL Jazz à Vienne 2017”.

* Sous réserve de confirmation

 

Le jury du RéZZo Focal Jazz à Vienne

Laurent Courthaliac (président du jury) : Musicien (France)
Ashley Kahn : Journaliste, conférencier et écrivain (USA)
Gérard Chrétien : Ex-directeur général de Focal (France)
 

Les partenaires RéZZo en région

Grand-Est : Nancy Jazz Pulsations
Nouvelle-Aquitaine : Cristal Production
Auvergne-Rhône-Alpes : Jazz(s)RA
Bourgogne Franche-Comté : Crescent Jazz Club
Bretagne : Jazz à Vannes
Centre - Val de Loire : Ô Jazz
Corse : Jazz in Aiacciu
Île-de-France : Jazz Magazine & le Sunset-Sunside
Occitanie / Pyrénées-Méditerranée : Jazz in Marciac
Haut-de-France : Jazz en Nord
Normandie : Jazz sous les pommiers
Pays de la Loire : Les Rendez-vous de l’Erdre
PACA : Marseille Jazz des Cinq Continents
Avec le soutien de Focal, Naim Records et la Sacem

 

 

 

L'Académie Jazz à Vienne

Le pôle pédagogique de Jazz à Vienne revient cette année, pour sa 24ème édition, offrant de nouvelles expériences musicales. L’Académie invite musiciens amateurs et professionnels à se rencontrer autour de leur passion. Une immersion dans les univers du chant gospel, de la danse et du yoga en jazz.

Les 11, 12 et 13 juillet, les participants joueront pour un concert de restitution sur la scène de Cybèle. Un atelier d’éveil musical, à destination des plus jeunes, est également au rendez-vous pour accompagner les enfants dans leurs premiers pas dans la musique.

TELECHARGER LA PLAQUETTE & LE BULLETIN D'INSCRIPTION

Atelier Gospel

Chanteuse d’origine togolaise, Sabine Kouli est une passionnée du répertoire gospel et du negro-spiritual. Accompagnée du pianiste Pascal Horecka, Sabine Kouli centre son atelier autour de la technique vocale, de l’échauffement corporel, des percussions, de l’interprétation et l’harmonisation du son choral dans un registre gospel.
Ce stage s’adresse à des chanteuses et chanteurs de tout âge souhaitant développer leur connaissance et leur pratique du chant à travers le répertoire gospel. Une pratique vocale régulière est demandée.

Atelier animé par Sabine Kouli (voc) & Pascal Horecka (p)
Tarif : 90€
• 8 - 11 juillet : 10h - 12h30 • 14h - 17h30
Concert de restitution : 12 juillet, 13h - Scène de Cybèle

Atelier éveil musical

Fort de son succès depuis 2013, l’atelier d’éveil musical revient cette année pour sa 4ème édition. Alice Waring et Robin Limoge partageront leur savoir et leur enthousiasme avec le jeune public. Les enfants découvriront le jazz avec une initiation aux rythmes et notes à travers l’écoute et l’invitation aux premiers contacts avec les instruments.

Atelier animé par Robin Limoge (voc, cl, b) et Alice Waring (voc, s, cl)
Tarif : 50€
• 8 -10 juillet : 9h30-11h30 • 13h30-15h30
Possibilité d’une garderie pour les enfants inscrits : 9h-9h30 • 11h30-12h • 15h30-16h

Atelier Découverte

Depuis la création de l’académie, l’équipe pédagogique est attachée à cet atelier de découverte des fondamentaux du jazz. Cet atelier s’adresse aux musiciens ayant une pratique d’au moins 4 ans d’instrument, et sachant lire un minimum une partition.

Atelier animé par : Rémi Bulot (tp, voc), Ghyslain Regard (f), Carine Bianco (p), Nicolas Bianco (cb)
8 - 11 juillet : le matin de 10h à 12h30
Concert de restitution : 11 juillet, 12h30 - Scène de Cybèle

Atelier intermédiaire : Hommage à Duke Ellington

Duke Ellington a apporté la dimension de l’écriture dans la musique de jazz. On découvre avec lui un musicien comme étant un des plus grands orchestrateurs de la musique symphonique. Son œuvre va en effet de la musique de danse (jungle, swing…), à la musique à programme (des suites, notamment celles des sonnets de Shakespeare). Il nous laisse des standards qui ont marqué l’histoire du jazz (Satin Doll, Caravan, In a sentimental mood…)

Atelier animé par Rémi Bulot (tp, voc), Ghyslain Regard (f), Carine Bianco (p), Nicolas Bianco (cb)
• 8 - 11 juillet : 10h - 12h30 • 14h - 17h
Concert de restitution : 12 juillet, 12h - Scène de Cybèle

Atelier Jazz & Danse

Formé à l’École du grand Matt Mattox, Raza Hammadi, danseur et chorégraphe, jouit d’une grande carrière à l’international. Directeur artistique du Ballet Jazz Art depuis 1981, ses créations comme ses collaborations circulent de l’Europe jusqu’en Orient. Cet artiste incontournable vient transmettre sa passion sur le thème du jazz et de la danse. L’enseignement de Raza Hammadi, assisté de Laureline Andreï, s’appuie sur la mobilité de toutes les parties du corps, dans une endurance permanente, de la barre à la proposition chorégraphiée de fin de cours.

Le stage s’adresse aux danseurs de plus de 15 ans de niveau intermédiaire ou avancé, ayant déjà pratiqué la danse jazz. Atelier animé par Raza Hammadi, assisté de Laureline Andreï (danse)
Tarif : 90€
• 6 - 10 juillet : 10h - 12h30 • 14h - 17h30
Représentation : 11 juillet, 12h30 - Scène de Cybèle

Atelier Yoga & Jazz

Le jazz et le yoga sont deux pratiques qui possèdent de nombreuses similitudes et qui se complètent. Chaque moment de pratique est une nouvelle expérience dans laquelle le rythme et le tempo ont une importance majeure, et qui mêle partition et improvisation. La séance comprendra des exercices accessibles à tous. Elle sera composée d’un échauffement, de pratiques collectives ludiques, de postures, d’exercices respiratoires et d’une relaxation. Le tout accompagné par un pianiste de jazz.

Atelier animé par Daniele Tabak accompagné d’un pianiste
12/ 15 ans : Mercredi 12 juillet : 9h - 10h30 • Tarif : 20€
• 15/ 18 ans : 10h - 12h30 / 11h - 12h30 • Tarif : 20€
• + 18 ans : 15h - 17h30 • Tarif : 35€

Stage intensif

Ce stage intensif propose une immersion dans la musique jazz autour du répertoire de Miles Davis et de ses deux quintets historiques. Les intervenants se concentreront sur le travail de technique alliant la transmission orale, le jeu en groupe ou en solo et des moments d’improvisation.
Ce stage s’adresse à de jeunes musiciens âgés de 15 à 20 ans, motivés par une pratique intensive et désireux de participer à un événement musical de renommée internationale. Une pratique musicale régulière est demandée ainsi que des connaissances de base de l’harmonie afin de pouvoir aborder les différentes palettes du jazz lors de ce stage.

Atelier animé par Alex Terrier (s, dir.), Cédric Hanriot (p) et Karl Jannuska (dms, perc) Tarif : 150€ • 6 - 12 juillet : 10h - 12h30 • 14h - 17h30 Concert de restitution : 13 juillet à 12h30 - Scène de Cybèle

Contacts

Jazz à Vienne - 21, rue des Célestes - 38200 Vienne
Courriel : academie(at)jazzavienne.com
Tél. 04 74 78 87 87 - En partenariat avec le Trente

 

 

Lettres sur cour

Depuis plus de vingt ans, des auteurs de France et du monde entier vivent pendant quelques jours au rythme du festival. Cette année, avec une équipe renouvelée, le programme de la manifestation est rassemblé sur trois jours, en un seul lieu, la cure Saint-Maurice, avec un concert en clôture de chaque journée.

Les auteurs invités pour cette édition par Sylvie Gouttebaron, directrice de la Maison des écrivains, s’interrogent sur la tentation de l’enfermement, sur le rapport qui peut s’établir avec l’autre, familier, inquiétant, et sur les “identités assassines”. Sylvie Gouttebaron est une écrivaine atypique. Ses livres se situent entre poésie et théâtre, entre prose et vers libre. Acrobaties d’un corps suspendu entre désir, peur et mystère. Actuellement directrice de la Maison des Ecrivains, elle a été à la tête du Festival du Premier Roman de Chambéry jusqu’en 2005. « La littérature est un mot dont j’ai fait un métier. C’est le prisme par lequel j’appréhende le monde. Je ne suis donc pas toujours certaine de bien le comprendre. Dans nombre de situations, notamment psychologiques, je me repère grâce aux livres que j’ai lus. »

VENDREDI 7 JUILLET

12H : BUFFET LITTÉRAIRE

Marie Cosnay, pour son œuvre et les Editions de l’Ogre

Marie Cosnay est professeur de lettres classiques, traductrice de textes antiques, et écrivaine. Elle a écrit des textes pour de nombreuses revues, et, depuis 2003 a publié plus d’une vingtaine de livres. Des projets littéraires toujours très ancrés dans les réalités de notre temps, dont la forme, d’une précision et d’une exigence rare, s’articulent à une réflexion politique et sociale, toujours très engagée.

Ses dernières publications :
2015 : Cordelia la guerre, éditions de l'Ogre, Sanza lettere, éditions de l'Attente
2016 : Vie de HB, Nous, Jours de répit à Baigorri
2017 : Aquerò, éditions de l'Ogre

17H : LECTURE/ RENCONTRE

Linda Lê

Française d’origine vietnamienne, elle a notamment été récompensée du prix Renaudot du livre de poche en 2011 pour « A l’enfant que je n’aurais pas ». « La littérature n'est pas faite pour les acquittés, elle n'est pas faite pour les élus. Elle est dans le camp des victimes et des sacrifiés, dans le camp des condamnés qui essayent, comme moi, de trouver leur salut et qui se cassent les dents. »

Ses dernières publications :
1993 : Calomnies
2002 : Autres jeux avec le feu
2009 : Au fond de l'inconnu pour trouver du nouveau

18H30 : CONCERT - LE FIL EN DUO

LINE-UP : Leïla Martial (voc), Valentin Ceccaldi (vcl)

SAMEDI 8 JUILLET

12H : BUFFET LITTÉRAIRE
15H : LECTURE/RENCONTRE

Hubert Haddad présente la revue Apulée

Cette nouvelle revue annuelle de littérature et de réflexion initiée par Hubert Haddad s’engage à parler du monde d’une manière décentrée, nomade, investigatrice, loin d’un point de vue étroitement hexagonal, avec pour premier espace d’enjeu l’Afrique et la Méditerranée. Auteur d’une œuvre considérable, Hubert Haddad implique magnifiquement son lectorat dans un engagement d’intellectuel et d’artiste qui lui est propre, avec des titres comme Palestine (Prix Renaudot Poche, Prix des cinq continents de la Francophonie), les deux volumes foisonnants du Nouveau Magasin d’écriture, le très remarqué Peintre d’éventail (Prix Louis Guilloux, Grand Prix SGDL de littérature pour l’ensemble de l’œuvre), ou encore Premières neiges sur Pondichéry.

17H : LECTURE/RENCONTRE

Christine Montalbetti

Maître de conférence en littérature française à Paris-VIII, Christine Montalbetti est l'auteur de plusieurs ouvrages : Sa fable achevée, Simon sort dans la bruine, L'origine de l'homme, Western, Expérience de la campagne et Nouvelles sur le sentiment amoureux, Petits déjeuners avec quelques écrivains célèbres, tous publiés chez P.O.L. Ecrit d'abord pour le théâtre, Le cas Jekyll fut créé à Amiens au printemps 2009 et repris ensuite au théâtre national de Chaillot.

18H30 : CONCERT DUO

Loïs Le Van /Sandrine Marchetti

Les Yeux de Berthe, arrangements sur des poèmes parlés et/ou chantés de Philippe Jaccottet.

LINE-UP : Loïs Le Van (voc.) Sandrine Marchetti (p)

DIMANCHE 9 JUILLET

12H : BUFFET LITTÉRAIRE

Hommage au poète Paul De Roux

Membre du vaste courant de la poésie lyrique française Paul De Roux disparu en août 2016.
Rendre vibrant la description d’un paysage, d’une promenade au bord de l’eau, d’un grain de poussière, de l’envol d’un oiseau… C’est toute la force de Paul de Roux : au premier abord on se dit que c’est de la poésie facile, pour les enfants, insipide, fade mais quelques lignes suffisent pour vous enchanter, vous aspirez dans le cortex musical du poème.

Téléchargez le bulletin d'inscription

17H : LECTURE/RENCONTRE

Bernard Chambaz

Bernard Chambaz est un romancier, historien et poète français enseignant actuellement l'Histoire au Lycée Louis-le-Grand à Paris.

Ses dernières publications :
2015 : Vladimir Vladimirovitch, Flammarion
2016 : À tombeau ouvert, Stock, 2016
• 2017 : 17, Seuil

18H30 : CONCERT

Leïla Huissoud L’Ombre, chanson française

LINE-UP : Leïla Huissoud (voc, g), Kevin Fauchet (p, g, hca)

Contacts : Lettres sur cour - La Médiathèque du Trente, 30, avenue Général-Leclerc 38200 Vienne - lettressurcour@aliceadsl.fr - www.lettres-sur-cour.blogspot.com

 

Jazz à Vienne fait son cinéma

Documentaire, ciné-concert et show-case... Pour sa 8ème édition, l’association CinéClap Vienne, en partenariat avec le Cinéma Les Amphis, se met au diapason de Jazz à Vienne avant et pendant le festival.

DIMANCHE 23 AVRIL, 10H15

DJANGO

Film réalisé par Etienne Comar.

En 1943 pendant l’occupation allemande, le tsigane Django Reinhardt, véritable “guitare héros”, est au sommet de son art. Chaque soir il fait vibrer le tout Paris aux Folies Bergères avec sa musique swing alors qu’en Europe, ses frères sont pourchassés et massacrés. Lorsque la propagande allemande veut l’envoyer à Berlin pour une série de concerts, il sent le danger et décide de s’évader en Suisse aidé par une de ses admiratrices, Louise de Klerk. Pour passer, il se rend à Thonon-les-Bains, sur les bords du lac Léman, avec sa femme enceinte, Naguine et sa mère Negros. Mais l’évasion est plus compliquée que prévu, Django et ses proches se retrouvent plongés dans la guerre. Pendant cette période dramatique, il n’en demeure pas moins un musicien exceptionnel qui résiste avec sa musique, son humour, et qui cherche à approcher la perfection musicale...

MARDI 20 JUIN, 20H

THE MUSIC OF STRANGERS

Documentaire réalisé par Morgan Neville.
Avec humour, tendresse et émotion, The Music of Strangers nous raconte l’histoire de personnes exceptionnelles de talent, d’humilité et de générosité, des musiciens prodigieux venus du monde entier et rassemblés à l’initiative de Yo-Yo Ma. Des plus grandes salles de concert européennes aux camps de réfugiés de Jordanie, des rives du Bosphore aux montagnes chinoises, ces virtuoses unissent leur art et leurs cultures et font la démonstration qu’avec des idées simples et des convictions fortes, on peut changer le monde.

SAMEDI 8 JUILLET, 16H30

MON PRINCE EST PARTI

Documentaire musical de Thierry Guedj.
À l’occasion du premier anniversaire de la disparition de Prince, ce documentaire donne la parole à des fans, des musiciens, des producteurs qui connaissaient de près ou de loin Prince. L’objectif est de laissé la part belle à la profonde générosité et à la soif de partage qui caractérisaient Prince sur scène. Matthieu Chedid, Larry Graham, Sandra Nkaké, Antoine de Caunes et bien d’autres encore transmettent par le moyen qui leur semble le plus fort et le plus personnel leur amour de la musique de Prince, dans un lieu symbolisant son parcours à Paris. L’Histoire d’amour entre Prince et la Ville Lumière aura duré plus de trente ans, et aucune ville européenne n’aura occupé autant de place dans son cœur…
Présentation par Fred Goaty, directeur de la rédaction de Jazz Magazine, Thierry Guedj, Olivier Gal et Jean-Pierre Brun

 

Caravan'Jazz

Dans la tradition des concerts de Caravan’Jazz, un concert est programmé avec les communes de la communauté d’agglomération du Pays viennois. Lors de son voyage, la Caravan’Jazz fera étape dans les différentes villes pour favoriser la rencontre entre les professionnels et les amateurs, sans oublier d’emmener avec elle l’esprit du festival. Chaque soirée est unique et délivre une programmation de qualité qui permettra aux spectateurs de découvrir de nouveaux talents.

The Swinging Dice

Ils ne viennent pas de la Nouvelle-Orléans, comme pourrait le faire croire l’écoute de leur musique.
Les quatre musiciens de The Swinging Dice sont originaires de Beauvais. Créé en 2007, le groupe a donné plus de 200 concerts en France, Belgique, Hollande, Angleterre, Italie... Aussi bien dans les clubs que pour des festivals grand public ou spécialisés. The Swinging Dice remporte le prix révélation du grand tremplin Blues sur Seine en 2013. Le premier album voit le jour en octobre 2015, un deuxième est en préparation pour fin 2017. Passionnés de rhythm and blues et de boogie- woogie, le quartet propose sur scène un bouillant mélange de swing et de rock’n’roll. Un cocktail musical à boire sans modération.

Pierre Matifat (p, voc), Fabien Lippens (g), Matthieu Duretz (cb) et Dann-Charles Deneux (dms)

Les rendez-vous à 19h

En collaboration avec la MJC de Vienne

Jeudi 29 juin
Eyzin-Pinet, Place de la Mairie
Premières parties : Bishop Bridge Band + Swap

Vendredi 30 juin
Les Côtes-d’Arey, Place Arelis
Première partie : Les P'tits Loups du Jazz (CIEM)

Samedi 1er juillet
Septème, Place Cécillon du Perrier
Première partie : La Fanfarovis

Mercredi 5 juillet
Estrablin, Place de la Paix
Premières parties :  Le SIM + L'Ame + The Rock Machines

Jeudi 6 juillet
Chasse-sur-Rhône, Parc du Château
Premières parties : La Fabrik' à Groove (École de musique de Chasse-sur-Rhône) + L’école de musique de Chuzelles et Seyssuel

Vendredi 7 juillet
Luzinay, Place de la Mairie
Premières parties : Ritmo et Mélodia + Agathe Rythm

 
 

Les Musaïques

Pendant le festival, le musée Gallo-Romain ouvre ses portes à Jazz à Vienne pour cinq événements à découvrir et à savourer dans un autre lieu historique du festival.
Concerts gratuits.

ELODIE PASQUIER SOLO

MERCREDI 5 JUILLET, 16H

Ce que Elodie Pasquier dessine à grand renfort de vifs remous et de grandes cascades, c’est un petit espace où la musique ne cache pas son intention de crever les cœurs. Seule avec des clarinettes qui ne savent jouer qu’une note à la fois, et un souffle solaire...C’est l’ébène qui cache la forêt : l’épopée solitaire d’une abonnée aux expériences collectives (avec Bruno Tocanne, OrTie, The Very Big Experimental Toubifri Orchestra, son groupe Mona ou encore le Grolektif) offrant aux oreilles de passage un bond en altitude, tant pour les bienfaits de l’air pur que pour la sensation de vertige.
LINE-UP : Elodier Pasquier (cl)

 

MANUEL ADNOT “UENO PARK”

JEUDI 6 JUILLET, 16H

Ueno Park est le projet solo du guitariste Manuel Adnot (Sidony Box, April Fishes, Aeris). Enregistré dans un couloir, une chapelle ou en studio, le premier album de Ueno Park Dix- mille yeux est un carnet de voyage enregistré durant toute une année. Une guitare nylon sans ampli et sans effet. Il s’agit d’un retour à l’acoustique et au rapport seul entre le corps et le bois. La musique y est totalement improvisée et s’inspire des lieux dans lesquels elle est jouée, elle se rapproche parfois de la transe, de la musique contemporaine ou de la pop- music. On retrouve sur une partie du disque un travail inspiré du Conversations with myself du pianiste Bill Evans, à savoir une série improvisée en “overdubbing” avec pour principe qu’une guitare est tout de suite jouée sans réécoute sur l’enregistrement de la précédente et ainsi de suite (jusqu’à quatre guitares).
LINE-UP : Manu Adnot (g)

 

TRI4TH “SILENT ANIME MEETS JAZZ”

VENDREDI 7 JUILLET, 16H

Méconnu du public, souvent assimilé à la seule production télé visuelle, le cinéma d’animation japonais est pourtant l’une des formes artistiques actuellement les plus riches. Au Japon, l’animation n’est pas un registre cinématographique mineur. Bien au contraire, son audience auprès du public est immense et ce cinéma fait partie intégrante de la culture japonaise. Le cinéma d’animation s’adresse à un public très large. Bien évidemment, il est apprécié des enfants, mais il peut aussi passionner les adultes au travers de productions spécialement réalisées à leur intention. Sur une production musicale originale des musiciens du groupe japonais TRI4TH, ils revisitent le cinéma d’animation japonais avec une création spéciale pour le festival de Jazz à Vienne.
Dans le cadre de Traits de Jazz et en partenariat avec le Tokyo Jazz Festival

 

YUMI DUO

SAMEDI 8 JUILLET, 16H

Yumi est un duo lyonnais né il y a 3 ans de la rencontre entre deux musiciens aux influences et aux parcours différents. Ils ont choisi de mettre leur créativité au service d’un projet commun. Après plusieurs résidences de recherche artistique, ils ont donné vie à une musique riche et variée, plongeant l’auditoire dans une rêverie dont chacun aurait sa propre clé.
LINE-UP : Antoine Noyer (perc) et Tanguy Gallavardin (p, cl)

 

BRUNCH MUSICAL COLOMBIEN - NILAMAYÉ
CONCERT- REPAS - INITIATION À LA DANSE

DIMANCHE 9 JUILLET, 12H

Nilamayé est un groupe de musique afro- colombien. Son répertoire est inspiré des musiques liées à l’eau de mers et de fleuves qui ont été synonymes de vie, de joie et de métissage. Avec la douce exubérance de ses voix, les tons chauds et enrobés du marimba de chonta, les sons profonds des cununos et des bombos, la brillance des guasas et des maracas et l’exubérance rythmique du tambour alegre, Nilamayé partage avec les auditeurs, la “joie contagieuse” des peuples colombiens. Vienne vibrera le temps d’un brunch au rythme de la Colombie.
Repli en cas de pluie / Plusieurs coins ombragés.

Réservation sur brunchcolombien@gmail.com

Avec le soutien du Département du Rhône
Musée de Saint-Romain-en-Gal - Vienne RD 502 - 69560 Saint-Romain-en-Gal - Tél. 04 74 53 74 01 - www.musees-gallo-romains.com

Les salons, rencontres, expositions...

Entrée libre pour toutes ces animations autour du festival.

10 ans de photos de Jazz à Vienne

Par jazz-rhône-alpes.com

La première édition de Jazz-Rhone-Alpes.com est parue le 28 juin 2007 pour présenter la 27ème édition de Jazz à Vienne. 10 ans après, le webzine s’est bien étoffé. Jazz-Rhone-Alpes.com c’est plus de 665 numéros, plus de 8 000 chroniques de concerts et plus de 90 000 photos en ligne. Au fil des années, une solide équipe de photographes s’est constituée. Chaque année, près d’une quinzaine de photographes se répartissent pour couvrir Jazz à Vienne pour Jazz-Rhone-Alpes.com. Parmi eux, des professionnels aguerris, mais aussi des amateurs avertis, avec en commun la passion du jazz vivant, qui se vit devant une scène, avec ses lumières, ses contre-jours, la pluie, le vent, la confraternité des photographes, la scène mythique du Théâtre Antique, la fabuleuse scène de Cybèle, le Jazz-Mix, le Club de Minuit, la Caravan’Jazz…. Cette exposition est une sélection de ces dix années passées à Vienne … et un ticket pour les dix prochaines.
Jeudi 29 juin - jeudi 13 juillet : 10h-19h - Vernissage : lundi 3 juillet, 18h - Salle des Fêtes de Vienne : Place de Miremont

 

Jazz dessiné à Vienne

Par Lydiane Ferreri

Depuis cinq ans, Lydiane Ferreri promène ses pinceaux sur le festival et alise des reportages dessinés publiés dans Citizen Jazz. Elle dessine sur vif alors que la musique se joue, s’improvise, se vit... Ses dessins feront bjet d’une exposition évolutive, dévoilant au fil des jours, les derniers tants croqués sur le festival.
Jeudi 29 juin - jeudi 13 juillet - Rencontre avec l’artiste chaque jeudi, de 17h à 18h - Hall du Théâtre de Vienne : 4 rue Chantelouve

 

Dessins de jazz

Par Philippe Hervier

Exposition du 23 juin au 16 juillet - Vernissage : Vendredi 23 juin dès 19h
Présence de l’artiste : 23 juin (15h30 - 19h30), 24 et 25 juin (15h - 19h), du 29 juin au 16 juillet : (15h à 19h, sauf les vendredis de 15h30 à 19h30)
Galerie Test du Bailler à Vienne : 4bis rue Teste du Bailler.

 

Abécédaire amoureux du jazz

Par Pascal Kober

En résonance à l’exposition des images de Pascal Kober (photographe et journaliste pour la revue Jazz Hot), présentée au Musée de l’Ancien Évêché à Grenoble du 15 juin au 28 septembre 2017. Retrouvez quelques clichés dans la Ville de Vienne, source d’inspiration première du photographe.
29 juin - 13 juillet - Lundi - vendredi : 8h / 12h30 • 13h30 / 17h30 - Samedi : 8h à 12h30 - Crédit Mutuel de Vienne : 2 Cours Romestang

Célébration œcuménique

Avec Sweet Witness (Gospel) - Dimanche 2 juillet à 10h30

Sweet Witness est un groupe de gospel professionnel basé en région lyonnaise. Autrefois chorale d’église connue sous le nom de Sweet Preachers, le groupe se professionnalise et devient Sweet Witness en 2009 sous l’impulsion du musicien et chef de chœur Pascal Horecka. Sweet Witness, c’est une signature qui dénote dans le paysage français du gospel ; elle vous transporte sur les bancs des églises new-yorkaises.

Dimanche 2 juillet à 10h30 - Cathédrale Saint-Maurice à Vienne : 2 place Saint-Paul - Manifestation organisée avec le concours de Jazz à Vienne et le soutien de la Ville de Vienne par la paroisse Sanctus, l’association Cathédrale vivante et l’association œcuménique du Dauphiné Rhodanien.

 

Salon de la lutherie

30 juin et 1er juillet

Initié en 2015, le salon de la lutherie trouve sa place pour la troisième fois au festival Jazz à Vienne. Plus de dix professionnels, musiciens, et amateurs amoureux d’instruments à cordes sont attendus pour ce nouveau rendez-vous. Le public pourra apprécier le travail d’artisans passionnés, avec qui il voyagera dans un univers de bois, de couleur, de vernis, de nacre et de formes.

30 juin et 1er juillet : 10h - 19h - Salle des fêtes de Vienne : Place Miremont
Samedi 1er juillet à 15h : concert Raph & Tristan

 

Salon du disque

Dimanche 2 juillet

Le salon du disque de Vienne rassemble les professionnels et les amateurs de la musique moderne et d’époque dans tous les styles de musique des années 50 à nos jours. Des grands artistes et groupes collectionnés par un large public côtoient des artistes moins connus et plus obscurs dans des styles variés tels que le jazz, blues, groove, soul et funk. Lieu d’échange et de vente, le public vient flâner parmi les vinyles, CD, DVD, cassettes audio et vidéo dans le salon des passionnés de musique.

2 juillet : 10h - 19h - Salle des fêtes de Vienne : Place de Miremont

 

Improvisations picturales de jazz

14e édition

Pendant le festival, le collectif d’artistes SOLOSARY organise les Improvisations Picturales de Jazz les jeudis, vendredis, samedis et dimanches au pied de la Scène de Cybèle pendant le set de 16h.
Neuf après-midis, pendant lesquels deux peintres différents sont invités à réaliser la performance d’improviser, en public et dans l’esprit du jazz, une toile en lien avec la musique exécutée sur la scène de Cybèle.

 

Jazz for Kids

En collaboration avec la Ludothèque, la MJC de Vienne et les Bibliothèques de Vienne.

Pour la première fois, Jazz à Vienne ouvre un espace dédié aux enfants aux Jardins de Cybèle.

Lieu d'échanges, de rencontres et de découvertes, Jazz for kids propose une immersion dans l’univers de Jazz à Vienne : initiation au jazz, lectures, confection d'instruments de musique, atelier maquillage et ateliers créatifs (sculpture, modelage, modules en bois...). Une collection de livres et de jeux sera également à disposition des enfants.

Infos pratiques: 

> Mercredi 5 et mardi 11 juillet de 12h-16h : Bibliothèque en plein air par les Bibliothèques de Vienne 

> Lundi 3, mardi 4, mercredi 5, lundi 10 et mardi 11 juillet de 16h30-19h : Jeux, maquillage... par la Ludothèque de Vienne 

Jardins de Cybèle, entrée libre.

Les enfants restent sous la responsabilité de leurs parents.

Traits de Jazz

Jazz à Vienne, la librairie Bulles de Vienne et JML Arts lancent la première édition de cet événement qui associe Jazz et bande-dessinée.
Pour cette première édition, Jazz à Vienne est très heureux d’accueillir, comme parrain et marraine, Christophe Chabouté et Julie Rocheleau. Ils seront entourés de nombreux auteurs, ayant tous un lien fort avec la musique. Tantôt en couleurs, tantôt en noir et blanc, le trait est fin ou épais, les dessins et les textes sont le reflet de la diversité musicale du jazz qui fait la richesse de cet art. Au fil des bulles, nous découvrons les tranches de vie de ces artistes tous liés par leur passion pour le jazz.
L’exposition présente des planches de dessins de Christophe Chabouté et Julie Rocheleau qu’ils ont spécialement créées pour cet événement. Une collection de sérigraphie à tirage limité (99 exemplaires) sera lancée pour l’occasion.

 

CHRISTOPHE CHABOUTÉ

Ancien étudiant à l’école des Beaux-Arts de Mulhouse, Christophe Chabouté se fait un nom dans l’univers de la bande dessinée en 1998 avec Sorcières et Quelques jours d’été qui sont salués par la critique, primés à Illzach et à Angoulême. Adepte du dessin en noir et blanc, une technique qui requiert beaucoup d’exigence selon lui, il publie Zoé en 1999 puis Pleine lune qui reçoivent le même succès. Attiré par un univers plus sombre, l’auteur explore aussi bien le drame social avec Purgatoire, la criminalité avec Henri Désiré Landru ou la solitude avec Construire un feu, adapté de Jack London et Tout seul ainsi que Un peu de bois et d’Acier, paru en 2012. Co-créateur d’ouvrages sur des figures de la littérature, comme Rimbaud dans Les Récits, ou de la chanson avec Léo Ferré en BD, Christophe Chabouté déploie son talent dans de multiples registres et impose son style parmi les grands noms de la bande dessinée française.

JULIE ROCHELEAU

En 2009, Julie Rocheleau fait ses premiers pas dans la BD avec La Fille invisible (Glénat Québec), sur un scénario d’Émilie Villeneuve. Les deux auteures reçoivent le Bédéis Causa du meilleur premier album professionnel lors du Festival de la BD francophone de Québec. La même année, Julie reçoit le Joe Shuster Award du meilleur coloriste ; elle est également sélectionnée pour ce prix dans la catégorie meilleur dessinateur. L’aventure BD se poursuit chez Dargaud avec le scénariste Olivier Bocquet et la série La colère de Fantômas. Paru en 2013, le tome 1 est récompensé dans la catégorie bande dessinée du festival Interpol’Art de Reims.
En partenariat avec le Festi Jazz de Rimouski

LES INVITÉS :

JULIE RICOSSÉ

Julie Ricossé naît en France en 1981. Elle n'a pas le temps de dire "ouin" ! que ses parents l'embarquent à bord d'un bateau poussé par le vent. Quelques années plus tard elle est très occupée à nager avec les petits poissons lorsqu'un mérou tacheté lui explique qu'il faudrait faire quelque chose de sa vie. Elle tente de faire la planche aux Beaux-Arts, boit la tasse en publicité, et finit par surnager à l'école Émile Cohl à l'aide d'une bouée en forme de crayon. Aujourd'hui elle dessine des histoires, mais bon, ça se voit, au fond elle se prend toujours pour un poisson-zèbre.

AURÉLIEN MORINIÈRE

Il entame des études dans le domaine artistique en passant un diplôme de dessinateur maquettiste. Il crée dans le même temps, avec des amis, un fanzine « Terraforming » et poursuit son objectif de faire de la Bande dessinée jusqu'à ce que ses études universitaires lui fassent prendre, provisoirement, une autre route. Il obtient une Maîtrise en Arts Plastiques et sciences de l'art. La bande dessinée a fait place pendant cette période à la peinture abstraite, au minimalisme et aux grandes installations de Land Art. Entre temps, Aurélien Morinière se sera essayé au cinéma d'animation dans un petit studio Parisien, mais il ne poursuivra pas l'expérience plus avant. C’est au sortir de l'université, alors qu'il avait abandonné l'idée de la BD, qu'il rencontre le scénariste Tarek. Ils signent ensemble un premier projet Demon Yäk aux éditions Pointe Noire, dont le premier tome « Schizophrénie sanglante » sort en janvier 2002. Pointe Noire disparaît tandis que Aurélien Morinière signe, toujours avec Tarek, un projet pour la jeunesse chez Soleil : "Les aventures d'Irial", dont les premières tribulations Monsieur Lune paraissent en Juin 2003. Le deuxième Tome de Demon Yäk, repris par Soleil, sort en décembre 2003.

LOÏC GODART

Né en 1980, Loïc intègre l’école Émile Cohl dont il en sort diplômé en 2002. Dessinateur de talent, il compte plusieurs albums remarqués à son actif : Bang ! et Katinka, co-scénarisés avec Jean- Christophe Deveney, Le Joueur et Au Cœur des Ténèbres, en collaboration avec Stéphane Miquel. En 2014, il réalise L’Oiseau chante comme le lui permet son bec, son deuxième album réalisé en solo après L'Anatomiste. Il a également participé à différents collectifs comme Paroles de Verdun.

Jeudi 6 juillet : 18h - Vernissage de l’exposition «trait de Jazz» présentée du 29 juin au 13 juillet en présence des auteurs-illustrateurs Julie Rocheleau & Christophe Chabouté. Présentation et signature des sérigraphies (nombre limité, sérigraphies numé- rotées et signées)

Vendredi 7 juillet :
14h-18h - Dédicaces des auteurs illustrateurs : Christophe Chabouté, Julie Rocheleau, Julie Ricossé, Aurélien Morinière, Loïc Godart (uniquement dans les ouvrages achetés sur place).
16h - Ciné-concert au Musée Gallo-Romain de Saint-Romain- en-Gal - Vienne (Musaïques) avec le groupe TRI4TH- Silent Anime Meets Jazz : concert de jazz sur des films d’animations Japonnais
En partenariat avec le Tokyo Jazz Festival
17h-18h - Master Class «Dessine-moi un concert» avec le groupe Cincinati Slim Duo (Blues & Rythm’n’blues)

Samedi 8 juillet :
14h-18h - Dédicaces des auteurs illustrateurs : Christophe Chabouté, Julie Rocheleau, Julie Ricossé, Aurélien Morinière, Loïc Godart (uniquement dans les ouvrages achetés sur place)
17h-18h - Master Class «Dessine-moi un concert» avec le groupe Blowin’in The Blues (Blues & Folk)

Exposition conçue par JML Arts 

Résonances métropolitaines

Dans le cadre du Pôle Métropolitain, des manifestations en résonance aux Biennales du Design, d’Art Contemporain, de la Danse, du Cirque, à Jazz à Vienne et au Festival des Nouvelles Voix en Beaujolais sont organisées sur les territoires.

Le Périscope


Du 4 au 7 juillet - Lyon
• 4 jours
• 6 concerts de la jeune scène française du Jazz
• 5 chercheurs et journalistes qui apporteront leur éclairage sur le Jazz contemporain

Pour Résonance, le Périscope donne carte blanche à des artistes français dont le travail actuel représente une face originale et singulière du jazz.

Concerts gratuits chaque soir.

Soirée Charlier/Sourisse

Vendredi 7 juillet - Saint-Étienne

18 h 30 :
Concert des Conservatoires du Pôle Métropolitain
20h30 :
Charlier Sourisse 5tet Charlier/Sourisse présentent
MULTIQUARIUM 5tet. Les chemins empruntés par André et Benoît, au cours de leurs nombreux périples, les ramènent aujourd’hui la tête remplie de mélodies insolites, nourries aux « grooves » sauvages de leurs rythmiques de feu, « piano, contrebasse, batterie ».

Line-up : Stéphane Guillaume (saxs, flûte, clarinette), Benoit Sourisse (piano), Claude Egea (trompette), Pierre Perchaud (guitare), André Charlier (batterie)

Le Jazz est dans la place

Samedi 8 juillet- Isle-d’Abeau


André Charlier et Benoit Sourisse sont depuis deux ans en résidence artistique. Un atelier « Rythm  & Blues » du conservatoire Hector Berlioz sera proposé en première partie sur des standards d’Otis Redding, Nino Ferrer et des Blues Brothers. En deuxième partie, les Combos mêlant les élèves des
conservatoires de Vienne, Saint-Étienne et CAPI.

UN NOUVEAU PARTENARIAT VOIT LE JOUR...

Jazz à Vienne et le Festival International de la Bande Dessine d’Angoulme font dialoguer les arts. De nombreux points communs existent entre ces festivals tous deux référents dans leur domaine artistique… A commencer par un désir partagé d’offrir aux visiteurs, dans ces deux disciplines que sont le jazz et la bande dessinée, un programme varié privilégiant avant tout les découvertes et les rencontres.

En 2017, les deux événements culturels mettent en commun leurs réflexions en vue de proposer, dès la prochaine édition du Festival d’Angoulême en janvier 2018, un concert dessiné de création qui sera reprogrammé à Vienne l’été prochain. Ainsi, chaque année, un spectacle inédit sera coproduit par les deux festivals.


Par ailleurs, le Festival d’Angoulême proposera chaque année à un auteur de bande dessinée différent de réaliser l’affiche de Jazz à Vienne.


C’est le dessinateur français Brüno, dont l’univers graphique onirique et mystérieux se mêle avec aisance à une imagerie musicale, qui relèvera le défi de l’affiche 2018 de Jazz à Vienne , que les deux festivals seront heureux de présenter à la fin de cette année.

Né en 1975, Brüno vit et travaille à Nantes. Son domaine de prédilection est le récit de genre sous toutes ses formes : sciencefiction (Biotope, Nemo), guerre (Commando Colonial), polar (Inner City Blues), western (Junk)... Côté inspiration musicale, il signe en 2000 le portfolio 50 Portraits de jazz et participe en 2009 à l’album collectif Rock Strips. Amoureux de la musique noir américaine, il cosigne en 2016, avec l’auteur Bourhis, Le Petit Livre Black Music qui retrace, à travers la musique populaire des Etats-Unis d’Amérique entre 1945 et 2015, « l’émancipation lente et toujours inachevée d’un peuple, de la ségrégation à Obama ». En 2017, l’artiste a réalisé l’affiche des 22èmes rencontres de la BD d’Amiens.

A l’occasion du festival, samedi 1er juillet à partir de 15h, Jazz à Vienne et JAZZ(s)RA en partenariat avec SURL organisent une rencontre professionnelle avec pour thématique «DU FLOW DANS LE JAZZ».

Cent ans après la parution aux États-Unis du premier disque de jazz, la consommation du genre est au plus bas. Le jazz ne représente plus que 1% de la musique écoutée ou achetée. Pourtant, il suffit de tendre l’oreille pour reconnaître l’influence du jazz dans la musique populaire, en premier lieu du côté du hip-hop. Genre désormais dominant des ventes en Amériques du Nord et en France.


Malgré lui, le jazz laisse donc des traces de son passage. Il n’y a qu’à les suivre pour débouler sur le chemin sinueux de la construction du hip-hop dans l’Hexagone, qui mène au cœur de ce que les politiques françaises ont eut tôt fait de nommer les cultures urbaines, au début des années 80. Une appellation fourre-tout pas si pratique que ça quand on constate en son sein l’absence cruelle de la musique jazz.


Et pourtant, et si le vrai chaînon manquant entre le blues rural et l’ultra-urbanité du rap n’était en réalité rien d’autre que le jazz ?

Les intervenants :

Laurent De Wilde - Musicien, écrivain, conseiller artistique à l’ADAMI
Éloïse Bouton - Co-fondatrice de Madame Rap, autrice, militante féministe et journaliste indépendante
Bruno Laforestrie - Directeur de la radio Mouv’
Olivier Cachin - Journaliste Mouv' et Rock & Folk, conférencier et historien
Nadia Lakehal -Adjointe au Maire, déléguée à la Culture, à la Culture scientifique et au développement numérique à Vaulx-en-Velin
Stéphanie Binet - Journaliste, Tracks-Arte, Libération, Le Monde et M&C Magazine
Olivier Cheravola (Modérateur) - Co-rédacteur en chef de SURL, artiste
Laurent Rigoulet  - journaliste Telerama, écrivain, conférencier

Infos pratiques

Conférence « Du Flow dans le Jazz » de 15h à 17h30
Théâtre de Vienne - 4 Rue Chantelouve, 38200 Vienne

S’inscrire :

Extra! Nuits Sonores : Jazz à Vienne & le festival Woodstower présentent « SOUL TRAIN »

 

Samedi 27 mai 2017 - 14h à 20h - place Gailleton (69002 Lyon)

Ambiancé par Don Cornelius, sortez vos meilleurs pas de danse boogaloo, voguing, smurf sur de bons vieux hits funk, disco et soul. Au signal de la Soul Train Line, formez un duo et improvisez les mouvements les plus fous sur la piste. Vous entendez les acclamations du public ? C'est sans doute votre look flashy qui éblouie la foule sous la boule à facettes.

Soul Train est une émission américaine emblématique. Créée en 1970 par Don Cornelius, on considère souvent qu'il s'agit de la première émission à proposer des live soul et R’n’B de musiciens et de danseurs Afro-américains. En plus de 30 ans de diffusion, ce sont des références qui s'y sont produites : Marvin Gaye, Ike & Tina Turner, The Temptations, les Jackson Five, Stevie Wonder, les Supremes, James Brown, Sugarhill Gang, Run-D.MC ou Eric B. and Rakim ! Et quand on replonge dans les archives vidéos de cette émission, on découvre de véritables perles musicales, esthétiques et groovy. Mais surtout, on découvre un art de la danse, et l'on comprend que sur ce plateau sont nés des moves qui se pratiquent encore aujourd'hui : le wacking, le locking, le boogaloo ou encore le voguing ! Pour se souvenir et fêter cette musique, Jazz à Vienne et le festival Woodstower proposent de plonger les festivaliers des Nuits Sonores dans l’esprit des célèbres émissions de Soul Train avec au programme, le DJ James Stewart et le groupe Charlie’s Secret, le tout ambiancé et animé par le professeur Alpha.

Mc (animateur) : Professeur Alpha

Alpha aka l’exécuteur de Hong-Kong, homme de son et de radio officie et intervient sur Lyon et aux environs dans divers projets et médias (RTU Le Grand Mix, SURL Magazine, Night Groove….). Il passe une partie de son temps libre à alimenter Le Gros Tas de Zik le seul blog musical qui soutient l’action politique de Cthulhu. Dans l’ignorance totale des connivences et consensus de cette ère, il se grimme en Julian Assange du hip-hop. Plus les découvertes sont secrètes et qualitative et plus Le Gros Tas de Zik grandit.

DJ : James Stewart

James Stewart est DJ et animateur radio spécialisé dans les musiques afro-américaines (soul, funk, jazz...) et le rare groove en général. Résident au Sucre (pour la soirée Black Atlantic Club), à La Marquise et au Sirius à Lyon, il est membre actif du collectif Palmwine Records, fondateur du blog Afrosouldescarga et anime plusieurs émissions de radio consacrées à ces musiques de "l'Atlantique Noir" sur Radio Grenouille (Marseille) et RTU (Lyon).

Live-band : Charlie’s Secret

En live, Charlie mène la danse. Personnage excentrique au chapeau haut de forme, qui passe du piano au devant de la scène en un éclair, plongeant le public dans l’univers dense et chaleureux d’une soul survoltée, tantôt rageuse, tantôt mélancolique. C'est en formule quartet que les musiciens du groupe Charlie and the Soap Opera accompagneront cet Extra! aux rythmes de leurs compositions et de grands standards de musique soul/funk.