UN NOUVEAU PARTENARIAT VOIT LE JOUR...

Jazz à Vienne et le Festival International de la Bande Dessine d’Angoulme font dialoguer les arts. De nombreux points communs existent entre ces festivals tous deux référents dans leur domaine artistique… A commencer par un désir partagé d’offrir aux visiteurs, dans ces deux disciplines que sont le jazz et la bande dessinée, un programme varié privilégiant avant tout les découvertes et les rencontres.

En 2017, les deux événements culturels mettent en commun leurs réflexions en vue de proposer, dès la prochaine édition du Festival d’Angoulême en janvier 2018, un concert dessiné de création qui sera reprogrammé à Vienne l’été prochain. Ainsi, chaque année, un spectacle inédit sera coproduit par les deux festivals.


Par ailleurs, le Festival d’Angoulême proposera chaque année à un auteur de bande dessinée différent de réaliser l’affiche de Jazz à Vienne.


C’est le dessinateur français Brüno, dont l’univers graphique onirique et mystérieux se mêle avec aisance à une imagerie musicale, qui relèvera le défi de l’affiche 2018 de Jazz à Vienne , que les deux festivals seront heureux de présenter à la fin de cette année.

Né en 1975, Brüno vit et travaille à Nantes. Son domaine de prédilection est le récit de genre sous toutes ses formes : sciencefiction (Biotope, Nemo), guerre (Commando Colonial), polar (Inner City Blues), western (Junk)... Côté inspiration musicale, il signe en 2000 le portfolio 50 Portraits de jazz et participe en 2009 à l’album collectif Rock Strips. Amoureux de la musique noir américaine, il cosigne en 2016, avec l’auteur Bourhis, Le Petit Livre Black Music qui retrace, à travers la musique populaire des Etats-Unis d’Amérique entre 1945 et 2015, « l’émancipation lente et toujours inachevée d’un peuple, de la ségrégation à Obama ». En 2017, l’artiste a réalisé l’affiche des 22èmes rencontres de la BD d’Amiens.